Une relation intéressante et complexe trouve ses racines dans la rencontre entre l’  art et la mode : deux mondes si différents mais si similaires, qui se sont toujours fait la cour et collaboré pour élargir leurs horizons créatifs.

Dès le début, l’art contemporain et la mode se reflètent l’un dans l’autre : de plus en plus de créateurs se sont inspirés de l’art, et les galeries et musées du monde entier consacrent des expositions aux grands noms de la mode.

De la rencontre directe de ces deux formes d’expression sont nées de véritables collaborations qui ont apporté une nouvelle valeur à la marque et ont permis aux artistes d’élargir leur audience. Parmi les artistes et les couturiers, on ne compte plus ceux qui ont investi dans le mariage créatif entre la mode et l’art. 

De  Marco Lodola x Dior  à  Jeff Koons x Louis Vuitton , de  Kaws x Uniqlo  à  Damien Hirst x Alexander McQueen , de  Keith Haring x Fiorucci  à  Takashi Murakami x Off White . Ci-dessous, nous explorons les coulisses de six de nos  collaborations  préférées, exemples parfaits d’une relation fructueuse et symbiotique.

Marco Lodola x Dior 

Après la collaboration avec Mariella Senatore pour la Collection Croisière 2021, qui a enchanté les amateurs de mode et d’art avec les merveilleuses lumières du Salento,  Maria Grazia Chiuri  a récemment lancé le nouveau  partenariat Marco Lodola x Dior , présenté avec la  Collection Automne 2021 .

Né en 1955, l’artiste est l’un des fondateurs du  Nouveau Futurisme , qui interprète les principales caractéristiques du courant du Futurisme dans une tonalité contemporaine. À travers des ingrédients tirés de la bande dessinée, de la publicité et des médias de masse, la recherche des nouveaux futuristes s’articule autour des concepts de modernité et de progrès.

Dans les vitrines des flagship stores  Dior , l’art contemporain et la mode s’épanouissent à proximité. Marco Lodola  illumine les vêtements avec ses œuvres colorées, conçues ad hoc pour chacune des 400 boutiques à travers le monde. De Rome à Séoul, en passant par Shanghai et Athènes, les installations LED ont été conçues pour une rencontre harmonieuse entre le goût de  Dior  et l’âme de la ville qui l’accueille.

Parmi les résultats les plus spectaculaires, l’œuvre qui illumine la façade du grand magasin  Saks , sur la Cinquième Avenue à New York. Les personnages  de Lodola  occupent les vitrines centrales et les espaces intérieurs du magasin, mariant les couleurs de la nouvelle collection de la designer  Maria Grazia Chiuri .

A travers la collaboration avec  Lodola,  le vocabulaire de la maison de couture mêle art, histoire et élégance, concevant un langage universel de la beauté inspiré du goût pop et fun de l’artiste.

Jeff Koons x Louis Vuitton

Discutée, critiquée, mais très réussie sur le marché est la collaboration  Jeff Koons x Louis Vuitton  de 2017. La maison de couture a lancé une collection inspirée des chefs-d’œuvre des plus grands noms de l’histoire de l’art, recréée et signée par l’artiste américain et imprimée sur les sacs les plus emblématiques et sur d’autres accessoires, tels que des porte-clés et des foulards.

La collection, intitulée  Masters , a été présentée en deux chapitres. Le premier s’articule autour des œuvres de Da Vinci, Titien, Rubens et Van Gogh, le second s’inspire d’artistes tels que Monet, Gauguin, Manet et Poussin. Jeff Koons a  utilisé des accessoires  LV  ainsi que  des toiles blanches , ramenant leurs formes et leurs couleurs à l’esthétique des Grands Maîtres qu’il a sélectionnés.

Selon Koons, l’ art   est pour tout le monde et vous pouvez le porter, l’emporter avec vous dans la rue ou au bar. Le caractère fort – et, selon certains, excessivement outrancier – de la collection  Jeff Koons x Louis Vuitton en a  fait un véritable succès médiatique mondial.

Ce n’est pas la première fois pour la grande maison de couture, qui a par le passé collaboré avec  Yayoi Kusama  et  Takashi Murakami  pour le lancement d’une maroquinerie en édition limitée.

Kaws x Uniqlo

Présentée au public en 2019 à l’occasion de l’anniversaire de la marque japonaise,  Kaws x Uniqlo  est une  collection capsule  qui voit apparaître les graphismes iconiques de l’artiste et les sujets cartoons sur une ligne de vêtements très convoitée.

Quelques heures après sa sortie,  Uniqlo x Kaws a  battu des records de vente. Les caméras des journalistes ont cadré des centaines de jeunes passant la nuit devant les flagship stores de la marque, pour sécuriser à tout prix un exemplaire de la collection, se précipitant dans les boutiques aux heures d’ouverture.

Inspiré du voyage de Kaws au   Japon,  Companion  est son personnage le plus emblématique, protagoniste de la capsule en collaboration avec  Uniqlo . C’est le premier des « jouets » de l’ artiste. Entre autres, Complice, Chum, Bendy, BFF et Bearbrick, inspirés de personnages préexistants dans le monde de la Pop et de la culture de masse.

Le dernier chapitre du partenariat  Uniqlo x Kaws a  été créé pour célébrer l’ exposition « KAWS Tokyo First », qui peut être visitée dans la capitale japonaise du 16 juillet au 11 octobre 2021. La collection comprend différents modèles de t-shirts, ainsi que comme accessoires tels que des sacs et des tasses, et comprend une proposition de vêtements pour enfants.

Au cours de sa brillante carrière,  Kaws  propose des collections réalisées avec d’autres piliers de la mode, notamment  Dior , Comme des Garçons  et  Air Jordan . Pour l’artiste et sa poétique, ce sont bien plus que des collaborations.

« J’ai toujours pensé que le monde des beaux-arts était des produits hypocrites et snobés. Je n’ai jamais envisagé de créer juste des produits ou juste des peintures, je veux faire tout ça en même temps et voir ce qui se passe. »

Damien Hirst x Alexander McQueen

La première collaboration très précieuse de  Damien Hirst  avec un styliste,  Alexander McQueen , se traduit par une édition limitée et une vidéo surprenante, réalisée par le réalisateur norvégien Sølve Sundsbø.

La collection, créée en 2013 pour célébrer le dixième anniversaire de l’emblématique  foulard tête de mort  imaginée par  McQueen , comprend une trentaine de foulards, qui relancent la série  Hirst’s Entomology . Dans les motifs qui colorent les accessoires en soie, mousseline, sergé et cachemire de  McQueen , papillons, araignées et autres insectes se réunissent pour former son crâne emblématique.

Dans la vidéo de présentation de la collection  Damien Hirst x Alexander McQueen , quatre corps féminins dansent gracieusement à petite vitesse. Leurs visages sont complètement masqués par les foulards, qui volettent en adhérant aux corps en mouvement comme une seconde peau très élégante.

Keith Haring x Fiorucci

Elio Fiorucci , fondateur de la célèbre marque Fiorucci, a inauguré la première boutique dans la Galleria Passarella  de Milan en 1967  , près de San Babila.

Grâce à son caractère expérimental indéniable et à sa charge pop, la marque de mode mythique derrière elle s’impose brièvement sur la scène internationale. Elio Fiorucci  rencontre et se lie d’amitié avec les artistes les plus en vogue du moment, dont  Andy Warhol  et  Keith Haring .

Entre 1983 et 1984, c’est  Keith Haring  qui s’occupe du restyling complet de la boutique Fiorucci de Milan. Street art et mode s’unissent pour créer un chef-d’œuvre légendaire.

L’artiste conçoit une véritable intervention d’Action painting, décorant l’intérieur du magasin, armé de créativité et de bombe aérosol.

L’un des panneaux muraux peints par  Keith Haring  est disponible à la  Deodato Arte GalleryFiorucci Wall  est une pièce unique exclusive fabriquée à la main par l’artiste avec de la peinture en aérosol sur un panneau en bois.

Takashi Murakami x Blanc Cassé

La collaboration Takashi Murakami x Off White remonte à 2018  . Pour l’occasion, l’artiste et  Virgil Abloh , fondateur de la maison de couture qui rend fou les Millennials et la Génération Z, ont lancé une collection capsule de sacs intitulée  Future History , issue de l’exposition du même nom organisée par les deux à la Gagosian Gallery à Londres.

Les  sacs fourre-tout  sont fabriqués en quatre couleurs : rose, blanc, noir et jaune. C’est le mariage parfait entre l’alphabet différent et complémentaire de deux artistes et visionnaires, véritables œuvres qui transcendent leurs pratiques individuelles.

Le couple s’est rencontré pour la première fois il y a plus de dix ans, lorsque  Murakami  conçoit une pochette d’album de  Kanye West  tandis  qu’Abloh  est son directeur créatif. A partir de ce moment, leur relation est vouée à devenir de plus en plus synergique.

Moins récente est la collaboration qui a vu  Virgil Abloh  et  Takashi Murakami  peindre à la main une série de  t-shirts  uniques. Dans cette histoire à quatre mains émerge le désir des deux d’exister, de participer au présent et de lui donner forme, fuyant la catégorisation furieuse et faisant tomber les barrières qui présentaient autrefois l’art et la mode comme deux systèmes distants et structurellement incompatibles. .