La richesse de l’art des collections peut être gérée par plusieurs bases de données documentaires administrées en collaboration entre des ministères et de grandes institutions culturelles. La découverte de la richesse des collections d’art se fait plus facilement grâce à un fond composé de millions d’images. La richesse patrimoniale peut se faire à travers différentes thématiques : tableaux, sculptures, églises…

Les plus grands collectionneurs d’art

Certains milliardaires sont disposés à consacrer la totalité de leur fortune personnelle pour faire l’acquisition des tableaux d’artistes célèbres. Ainsi, l’extraordinaire collection d’arts privés du magnat des médias David Geffen est estimée à 2,3 milliards de dollars. Cette valeur extraordinaire se fait malgré la vente en 2006 de plusieurs des peintures majeures de sa collection. Number 5 de l’artiste peintre Jackson Pollock et le tableau de Willem de Kooning intitulé Woman III figurent parmi les toiles les plus chères du monde.

En ce qui concerne les frères Nahmad, ces collectionneurs d’art possèdent environ 4000 et 4500 œuvres qui sont la plupart conservés dans des entrepôts sécurisés de la zone franche de l’aéroport de Genève. Une infime partie de leurs œuvres d’art de collection furent exposées à Zurich.

Cet événement a pu lever le voile sur leur incroyable collection. Ces passionnés de toile de maître posséderaient des Picasso, des Miro, des Matisse, Léger, Mondrian ainsi que 7 œuvres de modigliani et 6 kandinsky. À titre d’information, le plus riche des amateurs d’art français appartient au milliardaire François Pinault. La valeur de ses œuvres d’art de collection est estimée à 1,4 milliard de dollars.

Notion d’économie de l’art ?

Les collectionneurs d’art sont pour la plupart amateurs passionnés de l’époque contemporaine. Il existe un lien complexe et variable entre l’argent et l’art. Pourtant, les médias s’intéressent souvent sur le versant spéculatif des arts de collection. On distingue plusieurs types de marchés de l’art concurrentiels et spéculatifs alors que les économies de l’art sont portées par la relation tripartite entre artistes, marchands et collectionneurs.

La richesse en art et collections

Difficile d’envisager l’actuel paysage artistique sans l’intervention des collectionneurs, amateurs des tableaux appartenant à l’époque contemporaine. Pour découvrir la richesse des œuvres d’art, le plus simple est de visiter les musées. Ces établissements artistiques permettent de découvrir la création sous différentes formes.

Art plastique, nouveaux médias, architecture… cette promenade culturelle est l’occasion de découvrir l’art à travers différentes époques. Bien que l’achat de l’art soit à la portée de tous, ceux qui souhaitent devenir collectionneurs d’art doivent faire preuve de stratégie et d’étude. Le but de l’art de collection est de se procurer différentes œuvres afin d’investir dans un ensemble cohérent de tableaux.