En 2013, l’œuvre Balloon Dog (Orange) de l’artiste Jeff Koons fut adjugée à 58,4 millions de dollars au cours d’une vente aux enchères. L’œuvre produite en 5 exemplaires est conservée par de grands collectionneurs. Le marché de l’art 2017 fut une période où l’on a pu constater des records de vente spectaculaire. C’est le cas de la vente de l’œuvre intitulée Salvador Mundi de Léonard de Vinci qui fut adjugé au prix record de 450 millions de dollars soit 364 millions d’euros.

Le marché de l’art ne touche qu’une poignée d’acteurs

Le commerce mondial de l’art se porte bien, puisque le marché de l’art 2017 affiche un total de 63,7 milliards de dollars soit une valeur record de 51,3 milliards d’euros. Ce marché enregistre une hausse de 12 % comparé à la valeur de 2016. Malgré un tel succès, force est de constater que le marché de l’art est similaire à la richesse mondiale. 88 % des œuvres d’art appartiennent à 10 % des personnes les plus fortunées.

On peut déterminer la concentration des pouvoirs en prenant compte des zones géographiques. Les États-Unis, la Chine et la Grande-Bretagne rassemblent 83 % du marché mondial de l’art, si la France détient 7 %, l’Allemagne 2 %.

Le marché de l’art au XXIe siècle

De nos jours, la médiatisation du marché de l’art a contribué à des records de prix. Le marché de l’art international repose sur près de 100 artistes de renom et de célèbres marchands comme Gagosian, Christie’s et Sotheby’s. De nombreux records de vente du marché de l’art ont pu être battus dans de grandes villes comme Bâle, Londres, New York et Shanghai. Si l’objet phare de ce marché oligopolistique (concentrée entre peu d’acteurs-vendeurs) est la peinture, le marché de l’art peut également s’appliquer sur d’autres domaines comme l’horlogerie ancienne, les bijoux…

Marché de l’art moderne et contemporain

En 2004, des records de vente aux enchères ont pu être atteints notamment avec la vente de l’œuvre de Pablo Picasso intitulée le Garçon à la pipe. Le prix de l’œuvre a atteint 93 millions de dollars au cours d’une vente aux enchères organisées le 5 mai 2004. Le 4 novembre de la même année, le tableau Maternité de Paul Gauguin a pu être revendu pour 35 millions de dollars.

Le même jour, la toile Jeanne Hébuterne d’Amadeo Modigitani fut adjugée pour 28 millions de dollars. En ce qui concerne le marché de l’art contemporain 2018, il enregistre une progression de 20 % par rapport à l’année 2017. Cet exploit affirme le titre de véritables placements alternatifs du marché de l’art.